Et si vous vous lanciez dans un trail ?

Des paysages magnifiques, la nature à l’état sauvage, la performance physique. Le trail donne véritablement envie ! Voyons ensemble comment bien s’y prendre pour passer de la course à pied sur route au trail.

Un trail, qu’est-ce que c’est ?

Avant d’en dire plus sur le trail, il me semble important de vous expliquer de quoi il s’agit. Un trail, ce n’est pas une balade en forêt, ni une course de 15 minutes dans la campagne environnante. Un trail c’est en réalité de la course à pied, en pleine nature, sur de nombreux kilomètres. D’après la fédération Française d’Athlétisme, au-dessus de 21 km de course, vous entrez dans la catégorie des trails courts. Pour les courses de plus de 42 km, nous parlons du véritable trail. Enfin, au-delà de 80 km, il convient de classifier votre performance dans les “Ultras-Trails”.

Dans la pratique du trail, vous éviterez tout ce qui est goudronné. Vous devez planifier votre trail afin qu’il passe au maximum dans des chemins, avec si possible plusieurs difficultés à affronter telles que des dénivelés à gravir. Durant un trail, il est autorisé de passer en marche rapide si la pente est trop forte. Mais dans l’idée, il faut faire le maximum en courant. Le trail est donc une pratique sportive intensive qui nécessite une bonne endurance, une bonne condition physique, un entraînement et un bon équipement mais c’est aussi une fabuleuse expérience à réaliser tout seul ou à plusieurs pour profiter pleinement de la nature.

Comment se préparer au trail ?

La première étape très importante est de développer votre endurance. Nous l’avons vu, un trail, c’est beaucoup de kilomètres à parcourir. Vous devez donc être à l’aise avec ce type de distance et votre corps doit y être habitué. Pour développer votre endurance, commencez par courir à une allure relativement faible, afin que votre rythme cardiaque ne dépasse pas 75% de son maximum. L’objectif principal n’est pas de courir vite, vous devez réussir à courir longtemps. Tout en courant, vous devez être en mesure de tenir une conversation, signe que vous n’êtes pas à votre maximum.

Pour votre entraînement, essayez de trouver des pistes avec un paysage varié. Enchaînez les montées, les descentes, les plats. Une course en pleine nature vous offrira en effet une variété de pentes et de sols.

Afin de bien connaître le parcours de votre futur trail, vous pouvez également l’emprunter en randonnée. Cela vous permettra de bien l’appréhender tout en continuant à vous entraîner.
La marche rapide fait en effet travailler, elle aussi, l’endurance et les différents muscles nécessaires à la bonne tenue de votre trail.

Ne commencez pas par un Ultra-trail !

Vous vous en doutez, si vous n’avez aucun entraînement, vous aurez de grandes difficultés à tenir 80 km ! Pour bien commencer, je vous conseille de faire des trails découvertes. Il s’agit de petits trails, ou aussi appelés “Courses natures”, de 15 km environ. Ces minis-trails vous permettront de vous habituer plus facilement à la course en nature et à la grande variation des reliefs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *